Projets de recherche - SPRING

Projets en cours

Nous menons de front actuellement plusieurs projets de recherche importants, et nous en avons récemment réalisé plusieurs autres. Nous réalisons en parallèle un certain nombre de petits projets très ciblés. Voici une liste de nos grands projets de recherche. Pour obtenir plus d'informations sur ces projets ou sur nos projets secondaires, consultez l'onglet « Équipe ».

Maladies mentales : langage et contenu dans la couverture médiatique

Financement: Commission de la santé mentale du Canada. CP: Whitley, R. Durée: 2010-2018

Dans cette étude, nous rassemblons et examinons les reportages des médias sur la maladie mentale dans les principaux journaux canadiens et les émissions de télévision. Nous examinons les reportages de 2005 à 2018 pour discerner si ceux-ci sont (i) positifs ou négatifs; (ii) stigmatisants; (iii) traitent de rétablissement; ou (iv) liés à la violence, à la criminalité ou au danger. Cette méthodologie nous permet de suivre les changements dans les représentations médiatiques de la maladie mentale au fil du temps. Jusqu'ici, nous avons codé plus de 25 000 articles de 2005 jusqu’à aujourd’hui. Nous avons constaté que les articles sur la maladie mentale en elle-même ont plus tendance à traiter du rétablissement et sont mieux informés. Au contraire, les articles sur les personnes atteintes d'une maladie mentale (surtout les hommes) avaient tendance à être plus négatifs. Notre dernière analyse indique une augmentation significative de la couverture positive ces dernières années. Elle suggère également que les journalistes canadiens respectent les lignes directrices récemment publiées indiquant les meilleures pratiques en matière de rapports sur la santé mentale. Nous avons publié des articles décrivant les résultats de l'étude dans le journal « Social Psychiatry and Psychiatric Epidemiology » et la Revue canadienne de psychiatrie. Nous analysons actuellement la tonalité et le contenu des réseaux sociaux en relation avec la maladie mentale.

Mettre fin à la stigmatisation : Création et évaluation de l’anti-stigmatisation et d’une intervention éducative Pro-Rétablissement à travers des vidéos participatives avec les personnes atteintes de maladie mentale

Financement: Instituts de recherche en santé du Canada. CP: Whitley, R. Duré: 2014-2018

Dans cette étude, nous avons formé des groupes de personnes atteintes de maladies mentales graves dans trois villes différentes (Toronto, Halifax et Montréal) pour faire des vidéos documentaires. La formation comprenait l’apprentissage de la pensée analytique, l’écriture de scénarios, des techniques d'entrevue, et du travail de caméra et le montage. Ces groupes ont procédé à une série de vidéos documentaires locales sur les difficultés rencontrées par les personnes atteintes de maladies mentales. Les groupes ont le contrôle éditorial complet sur les thèmes et le contenu. Nous avons organisé de nombreuses projections des vidéos résultantes pour cibler les publics, y compris (i) les étudiants et les enseignants, (ii) le grand public et (iii) le personnel des services de santé. Cela comprend des projections à l'Université Ryerson, à l'Université Dalhousie, à l'Université Memorial, à l'Hôpital général juif et à l'Université McGill. Les vidéos ont également été téléchargées sur YouTube. Des projections supplémentaires sont actuellement prévues dans l’année à venir. L'impact des vidéos sur le public est actuellement mesuré à l'aide de méthodes qualitatives et quantitatives pour évaluer si celles-ci ont réduit la stigmatisation et amélioré la compréhension de la maladie mentale. Nous mesurons également l'impact de la participation au rétablissement des participants en utilisant des entrevues qualitatives approfondies.

La communauté de séduction : une ethnographie critique

Financement: le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. CP: Whitley, R. Duré: 2016-2018

Dans cette étude, nous menons une recherche ethnographique approfondie pour mieux comprendre les comportements, les croyances et les attitudes des jeunes hommes appartenant à la « communauté de séduction » qui se développe rapidement. Les objectifs spécifiques comprennent la documentation et la compréhension (i) des raisons pour lesquelles les jeunes hommes canadiens se joignent à la communauté de séduction; (ii) leurs attitudes et leurs comportements envers les femmes et la société dans son ensemble; et (iii) l'impact qu’a eu la participation dans le communauté, en particulier sur des facteurs tels que le bien-être subjectif, la santé mentale et l'inclusion sociale. Jusqu'à présent, nous avons interviewé plus de 30 hommes et avons également mené une longue observation des participants. La contribution potentielle à l'avancement des connaissances et à l'avantage sociétal plus large est claire. L'étude aidera à résoudre les préoccupations sur la question de savoir si (i) les jeunes hommes se joignent à la communauté de séduction en raison de l'anxiété sociale et des déficits de compétences sociales; (ii) la communauté de séduction favorise des attitudes positives ou négatives à l'égard des femmes ou de la société dans son ensemble; et (iii) un certain niveau d'auto-assistance et d'acquisition de compétences se produit réellement et a un effet utile sur le bien-être, la santé mentale et l'inclusion sociale chez les jeunes hommes. Ce projet mettra beaucoup de lumière sur cette communauté ignorée et peu étudiée.

 

Projets récemment terminés

Interrompre le divorce: vidéo participative en action

Financement: Movember Foundation. CP: Whitley, R. Duré: 2016-2017

Dans ce projet, nous avons visé à sensibiliser aux défis, aux luttes et à l'endurance des pères célibataires à faible revenu. En tant que tel, nous nous sommes associés à une organisation communautaire (Pères Séparés inc) fournissant des services à cette clientèle. Ensemble, nous avons mené un projet de vidéo participative où nous avons rassemblé un groupe de travail de pères célibataires franco-canadiens à faible revenu vivant à l'Est de Montréal, dont beaucoup ont lutté contre la dépression et des pensées suicidaires après leur séparation. Le groupe a été formé à la réflexion analytique, au script, aux compétences d'entrevue, au travail de caméra et à l'édition. Après quatre mois, le groupe a réussi à produire un documentaire percutant sur ses luttes et son endurance (https://youtu.be/b4DhW7Oc_YY). La vidéo a été téléchargée sur YouTube et nous avons organisé des projections auprès du public à travers le Canada, y compris Montréal, Toronto et Calgary, où il a été très bien reçu. L'équipe espère que la vidéo sera utilisée par des organisations telles que les fournisseurs de services de santé mentale et de services sociaux, les groupes communautaires et les établissements d'enseignement à des publics sensibles aux luttes auxquelles ce groupe est confronté. La rétroaction suggère que le processus a entrainé des changements positifs pour les pères, et a réussi à sensibiliser le public.

Obstacles et aides au rétablissement de troubles mentaux sévères : analyse socio-culturelle

Financement: Instituts de recherche en santé du Canada. CP: Whitley, R. Duré: 2011-2015

Dans cette étude, nous avons interviewé plus de 60 personnes atteintes d’une maladie mentale grave vivant à Montréal, accompagnée d'une observation approfondie des participants, afin de mieux comprendre le rétablissement à partir d'une perspective personnelle. Les participants présentaient un profil ethnoculturel divers, et nous avons souhaité comparer et mettre en contraste les variations ethnoculturelles du rétablissement à travers (i) les définitions du rétablissement; (ii) les obstacles du rétablissement; et (iii) les éléments facilitants. La plupart des participants considèrent le rétablissement comme un voyage progressif, incluant des étapes vers une vie normale dans la communauté. Beaucoup de participants ont indiqué que la stigmatisation et les contraintes financières constituaient des obstacles majeurs au rétablissement. Ils ont aussi signalé que l'emploi, le soutien social et la santé physique positive (par exemple, le bon sommeil, une alimentation saine et un exercice régulier) étaient des facilitateurs clés. Les participants d’origine Caribéenes et Africaines ont eu tendance à indiquer que la religion et Dieu les ont aidés dans leur rétablissement, un thème qui était moins important chez les euro-canadiens.  Nous avons publié des articles expliquant les résultats de cette étude dans plusieurs revues incluant « Community Mental Health Journal », « Psychiatric Rehabilitation Journal » et « The Canadian Journal of Psychiatry ».

 

Le pouvoir de se réadapter et de se rétablir chez les Afro-Américains souffrant d'un trouble mental: collaboration avec Dartmouth-Howard

Financement: National Institute on Disability and Rehabilitation Research. CP: Whitley, R. Duré: 2008-2014.

Ce projet financé sur cinq ans s’est consacré à comprendre le rétablissement chez les Afro-Américains. Cette subvention a permis la réalisation d’une série de projets de recherche sur le rétablissement pour ce groupe en particulier. Elle a également financé des activités de formation pour aider les cliniciens à mieux comprendre le rétablissement. Chaque année, 30 personnes ont participé aux formations données sous forme de cours d’été. Les cours étaient axés sur le rétablissement et s’échelonnaient sur cinq semaines consécutives. Les principaux résultats des projets de recherche soulignent l'importance du logement sûr et sécuritaire pour les gens en voie de rétablissement. Le logement ne se limite pas à un abri physique, mais sert aussi de tremplin pour les personnes malades pour franchir les étapes de leurs rétablissements, notamment la recherche d’emploi et le développement des relations sociales. Nous avons également remarqué que certaines caractéristiques propres aux quartiers comme le taux de criminalité et la désorganisation représentent des obstacles aux rétablissements. Dans ces cas-là, les gens ont peur de quitter leur logement et conséquemment évitent d’intégrer la communauté. La religion et la spiritualité ont agi comme éléments facilitateurs importants dans ce groupe. De nombreux participants ont attribué leur rétablissement à leur relation avec Dieu. Nous avons publié des articles expliquant les résultats de cette étude dans des revues prestigieuses, notamment « Psychiatric Services » « Social Science and Medicine » et « Transcultural Psychiatry ».