Les hommes de 45 à 64 ans sont les plus vulnérables au suicide avec Robert Whitley (La Presse)