Lena Palaniyappan, MD, PhD

Contact

 lena.palaniyappan@mcgill.ca

 

6875 Boulevard LaSalle Montréal, QC H4H 1R3

 Twitter: Lena K. Palaniyappan

Chaire de recherche, Monique H. Bourgeois
Chercheur, Centre de recherche Douglas
Directeur inaugural, Centre d’excellence en santé mentale jeunesse
Professeur titulaire, Département de psychiatrie, Université McGill
Membre associé, Département de psychologie, Faculté des sciences
Psychiatre, CIUSSS Ouest-de-l’Île-de-Montréal

Groupe thématique: Santé mentale des jeunes et intervention précoce
Division: Recherche clinique

 

Notre programme de recherche est largement axé sur l’exploitation des neurosciences en vue d’interventions précoces auprès des jeunes en difficulté. À ce jour, la plupart des travaux de notre groupe ont porté sur les maladies mentales graves telles que les troubles psychotiques, les troubles bipolaires et la dépression. À cette fin, nous adoptons une approche pragmatique : nous utilisons tous les outils accessibles qui sont prometteurs (sans être fidèles à une technologie spécifique) et nous collaborons avec toutes les personnes raisonnables qui apprécient l’urgence d’une intervention précoce en psychiatrie.

J’ai suivi une formation en psychologie (BA) et en médecine (MBBS) en Inde et une formation en psychiatrie (résidence) et en neuro-imagerie (doctorat) au Royaume-Uni. Mon intérêt pour la psychiatrie est né d’une expérience brève mais intense d’agitation (akathisie) et de perte de plaisir (anhédonie) après avoir pris de l’halopéridol lorsque j’étais étudiant en médecine. Je continue à être agité dans ma quête de meilleurs traitements psychiatriques, mais je n’éprouve aucune anhédonie à le faire. En fait, je tire un immense plaisir de la petite quantité de travail clinique que je peux effectuer avec des personnes qui ont appris à connaître la psychose et la dépression grâce à leur expérience.
Je souhaite la bienvenue aux résidents qui veulent équilibrer les soins cliniques et les activités de recherche, ainsi qu’aux stagiaires qui veulent que leurs activités de recherche profitent aux soins cliniques. Je serai plus qu’heureux de partager les aspects intéressants d’une carrière académique clinique que les gens ne mentionnent jamais dans leur CV. PS : Palaniyappan se prononce PALA – NEE – APEN [tamoul].