Jorge Armony
Ph.D.

Division: 
Neuroscience humaine

Jorge Armony
 

Bureau: 
F-1146, Pavillon Frank B. Common

6875 Boulevard LaSalle
Montréal, QC
H4H 1R3


(514) 761-6131 x3360

Fax: 
(514) 888-4064

Champs de recherche: 
Recherche clinique et humaine

Thème de recherche: 
Stress, désordres de l'humeur et de l'impulsivité


Chercheur, Centre de recherche Douglas
Professeur agrégé, Département de psychiatrie, Université McGill



Émotions, IRMf, trouble de stress post-traumatique


Notre compréhension actuelle des troubles reliés au stress, y compris le trouble de stress post-traumatique (TSPT), les phobies, les crises de panique et l’anxiété généralisée, résulte de l’étude de la façon dont le cerveau traite la peur.

Jorge Armony, Ph.D., mène une recherche sur la façon dont le cerveau détecte dans l'environnement des stimuli qui peuvent signaler la présence de menaces ou de dangers et comment ce mécanisme interagit avec d’autres processus tels que la conscience, l'attention, et la mémoire. 

Dans sa quête de réponses, Jorge Armony se sert de plusieurs techniques de recherche dernier cri dont l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), les mesures comportementales et physiologiques (i.e., conductivité de la peau et fréquence cardiaque), et également la modélisation informatique. 

Ses contributions à la compréhension des troubles psychiatriques provenant d’un mauvais fonctionnement du système de la peur sont significatives. Ainsi, Jorge Armony a récemment révélé des liens comportementaux et anatomiques dans la modulation de l’attention spatiale par le biais des émotions en se servant d’un paradigme pour le conditionnement de la peur.

Ces percées mettent encore plus en évidence le rôle des amygdales dans le traitement de la peur et servent à profiler les rôles respectifs des cortex frontal, pariétal, orbito-frontal latéral dans l’attention spatiale. 

En 2002, Jorge Armony s’est vu attribuer une chaire de recherche du Canada (niveau 2) en neurosciences affectives.

Laboratoire de Jorge Armony, Ph.D.

Le laboratoire utilise l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) pour étudier les bases neuronales du traitement des émotions chez l'humain. 

Les chercheurs explorent la façon dont la détection de stimuli environnementaux (représentant un danger imminent par exemple) interagit avec d'autres processus cérébraux, tels l'attention, la mémoire et la conscience.

Cette recherche est particulièrement pertinente pour la compréhension de certains troubles anxieux, notamment le trouble de stress post-traumatique (TSPT).

Projets de recherche

Bases neuronales des interactions entre l'émotion et l'attention chez l'humain 
J. Armony

Une investigation neurocognitive du processus de rétablissement dans le SSPT 
J. Armony, A. Brunet

Perception des vocalisations affectives non verbales 
J. Armony, P. Belin, S. Fecteau

Influence de l'expression affective sur la mémoire des visages 
J. Armony, M. Lepage, K. Sergerie

Traitement de stimuli « non vus » chez les patients hemisphérectomisés 
J. Armony, S. Leh, A. Ptito

Modèles computationnels de l'émotion
J. Armony, E. Law, D. Precup


Membres de l'équipe

Stagiaire post-doctoral 
Jen Barrett, Ph.D.
jennifer.a.barrett@mail.mcgill.ca

Étudiants gradués
Erin Dickie
erin.dickie@mail.mcgill.ca

Sandra Leh, M.Sc.
sandra_leh@hotmail.com

Karine Sergerie, M.Sc.
karine.sergerie@douglas.mcgill.ca
Autres labos: Laboratoire de Martin Lepage, Ph.D.

Étudiants universitaires
Caroline Chochol
cchoch@po-box.mcgill.ca

Karin Pietruska
arin.pietruska@douglas.mcgill.ca

Personnel de recherche
Rina Zelmann
rina.zelmann@douglas.mcgill.ca


Publications récentes