John Breitner
M.D., MPH

Division: 
Neuroscience humaine

John Breitner
 

Bureau: 
E-2212, Pavillon Perry

6875 Boulevard LaSalle
Montréal, QC
H4H 1R3


(514) 761-6131 x3932

Fax: 
(514) 888-4060



Champs de recherche: 
Recherche clinique et humaine

Thème de recherche: 
Vieillissement, cognition et maladie d'Alzheimer

Images labo - cliquer pour agrandir: 
Gala to thank research participants - Centre for Studies on Prevention of Alzheimer’s Disease (StoP-AD)
Lumbar puncture
Lumbar puncture

Chaire de recherche du Canada en prévention de la démence - niveau 1
Chaire Pfizer en recherche sur la démence

Directeur, Centre d’étude sur la prévention de la maladie d’Alzheimer (StoP-Alzheimer), Centre de recherche Douglas
Professeur titulaire, Département de psychiatrie, Université McGill



Prévention de la maladie d’Alzheimer


Le programme de recherche du Centre d’étude sur la prévention de la maladie d’Alzheimer (StoP-Alzheimer) évalue si les traitements peuvent réduire les bio-marqueurs cognitifs, chimiques, de neuro-image rie ou sensori-neurales durant le stade pré-symptomatique de la maladie d'Alzheimer. En mai 2015, nous avons évalué 270 participants qui sont âgées 60 ans et plus, ayant une histoire parentale de la maladie d'Alzheimer, les plaçant à un risque élevé de démence par la suite.

Les études actuelles comprennent:

- Un essai clinique de deux ans d'une faible dose de naproxène sodique, contrôlé par placebo randomisé à double insu (N = 150)
- (En préparation) un essai clinique utilisant le médicament anti-cholestérol probucol, qui est censé induire la synthèse de l'apolipoprotéine-E afin d’imiter les effets des allèles à faible risque de l'APOE, le principal facteur de risque génétique de la maladie d'Alzheimer.
- Une étude de l'histoire naturelle de la cohorte longitudinale des mêmes bio-marqueurs est en cours afin d’identifier les paramètres optimaux à regarder lors de nos essais clinique d'agents de prévention potentiels.
- Le développement de méthodes combinant plusieurs bio-marqueurs indépendants de la maladie d'Alzheimer pré-symptomatique en mesures sommaires globales qui peuvent faciliter la lecture des essais cliniques pré-symptomatique de la maladie est en cours.


Shao H, Breitner JC, Whitmer RA, Wang J, Hayden K, Wengreen H, Corcoran C, Tschanz J, Norton M, Munger R, Welsh-Bohmer K, Zandi PP; Cache County Investigators. Hormone therapy and Alzheimer disease dementia: new findings from the Cache County Study. Neurology. 2012 Oct 30;79(18):1846-52. doi: 10.1212/WNL.0b013e318271f823. Epub 2012 Oct 24.PMID:23100399

Breitner JC, Baker LD, Montine TJ, Meinert CL, Lyketsos CG, Ashe KH, Brandt J, Craft S, Evans DE, Green RC, Ismail MS, Martin BK, Mullan MJ, Sabbagh M, Tariot PN; ADAPT Research Group. Extended results of the Alzheimer's disease anti-inflammatory prevention trial. Alzheimers Dement. 2011 Jul;7(4):402-11.

Breitner JC, Haneuse SJ, Walker R, Dublin S, Crane PK, Gray SL, Larson EB. Risk of dementia and AD with prior exposure to NSAIDs in an elderly community-based cohort. Neurology 2009; 22:22. PMID:19386997

Sonnen JA, Montine KS, Quinn JF, Kaye JA, Breitner JC, Montine TJ. Biomarkers for cognitive impairment and dementia in elderly people. Lancet Neurol 2008;7:704-14.

Szekely CA, Green RC, Breitner JC, Østbye T, Beiser AS, Corrada MM, Dodge HH, Ganguli M, Kawas CH, Kuller LH, Psaty BM, Resnick SM, Wolf PA, Zonderman AB, Welsh-Bohmer KA, Zandi PP. No advantage of A beta 42-lowering NSAIDs for prevention of Alzheimer dementia in six pooled cohort studies. Neurology 2008; 70:2291-8.

ADAPT Research Group, Lyketsos CG, Breitner JC, Green RC, Martin BK, Meinert C, Piantadosi S, Sabbagh M. Naproxen and celecoxib do not prevent AD in early results from a randomized controlled trial. Neurology. 2007;68:1800-8. Epub 2008 May 12.

Khachaturian KS, Corcoran C, Mayer LS, Zandi PP, Breitner JC, Cache County Study Investigators. Apolipoprotein E epsilon4 count affects age at onset of Alzheimer disease, but not lifetime susceptibility: The Cache County Study. Arch Gen Psychiatry 2004;61(5):518-524.

Zandi PP, Carlson MC, Plassman BL, WelshBohmer KA, Mayer LS, Steffens DC, Breitner JCS. Hormone replacement therapy and incidence of alzheimer disease in older women - the cache county study. JAMA Journal of the American Medical Association 2002;288:2123-2129.

Miech R, Breitner J, Zandi PP, Khachaturian A, Anthony J, Mayer L. Incidence of AD may decline in the early 90s for men, later for women: The Cache County Study. Neurology 2002;58(2):209-218

Breitner JCS, Gau BA, Welsh KA, Plassman BL, McDonald WM, Helms MJ, et al. Inverse association of anti-inflammatory treatments and Alzheimer's disease: initial results of a co-twin control study. Neurology 1994;44:227-232.

Mohs RC, Breitner JC, Silverman JM, Davis KL. Alzheimer's disease: morbid risk among first degree relatives approximates 50% by 90 years of age. Archives of General Psychiatry 1987;44:405-408.

Breitner JCS, Murphy EA, Folstein MF. Familial aggregation in Alzheimer dementia II: clinical genetic implications of age-dependent onset. Journal of Psychiatric Research 1986;20:45-55.

Breitner JCS, Folstein MF. Familial Alzheimer dementia: a prevalent disorder with specific clinical features. Psychological Medicine 1984;14:63-80.


Dr Breitner a consacré sa carrière à l'investigation des facteurs qui modifient le risque de la maladie d'Alzheimer (MA). Les premières études sur l'agrégation familiale ont utilisé de nouvelles méthodes utilisées pour démontrer que la MA (y compris les maladies d'apparition tardive) est une maladie héréditaire. Pour étudier le rôle des facteurs environnementaux vs génétiques responsables de cette agrégation familiale, Dr Breitner a lancé une vaste étude sur une population de jumeaux affectée par la MA qui est toujours en cours et inclus plus de 600 jumeaux. Les études sur les jumeaux ont suggéré une contribution environnementale adulte importante à la susceptibilité de la MA, et une étude contrôle des co-jumeaux a démontré que les médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) ont été utilisés plus fréquemment par le membre affecté de ces paires. Cette constatation a été reproduite de nombreuses fois avec des échantillons de participants relativement jeunes (et qui ne semblerait pas contenir de personnes âgées de plus de 80 ans). Dr Breitner a donc dirigé ses efforts pour mener une grande étude randomisée (ADAPT) de deux AINS différents chez les personnes âgées en bonne santé avec une forte histoire familiale de la MA, et qui étaient en conséquence à un risque accru de développer la MA. L’étude ADAPT a rencontré des difficultés importantes en raison de problèmes de sécurité sur l'utilisation durable des AINS (principalement les nouveaux agents «coxibs») par les personnes âgées. Ainsi, l’étude ADAPT a donc été terminée prématurément en fin 2005, alors que la plupart des participants avaient reçu le traitement pendant seulement deux ans. Les participants ont été suivis de près pendant 18 mois suivant la fin de l’étude, période pendant laquelle ADAPT a collecté des échantillons biologiques (y compris du liquide céphalo-rachidien, ou CSF) sur les participants qui étaient encore sous observation. Pendant la période de suivi, les participants traités auparavant avec le naproxène ont montré une incidence de la MA réduite (par rapport à ceux qui prenaient le placebo). Dans le CSF, leur profil biochimique suggère des changements neurodégénératifs de la MA. Cette dernière observation a démontré un précédent pour l'utilisation possible de bio-marqueurs comme critères d’évolution de la MA lors des essais cliniques d'intervention de la MA pré-symptomatique. Dr Breitner (et d'autres) ont reconnu le potentiel de ce type de recherche comme une voie prometteuse pour la prévention de la MA.

John Breitner a donc été recruté à l'Institut Douglas pour mener un nouveau Centre d’études sur la prévention de la maladie d’Alzheimer. Ce centre évalue l’efficacité de traitements préventifs chez les personnes possédant des marqueurs biologiques connus pour accroître le risque de développer la maladie d’Alzheimer. Parmi ces marqueurs biologiques, citons certains changements biochimiques et des mesures de neuroimagerie, lesquels semblent suivre l’évolution de la maladie d’Alzheimer aux stades présymptomatiques.

Dr. John Breitner est l’auteur de plus de 200 publications et est reconnu comme étant un enseignant exceptionnel. Il a supervisé plus de 15 étudiants aux études doctorales et postdoctorales, dont la plupart ont obtenu une nomination professorale à temps plein.


Chaire de recherche du Canada en prévention de la démence
Chaire Pfizer en recherche sur la démence
Fellow émérite du College of Neuropsychopharmacology Américain
Fellow de l 'Association Psychopathologique Américaine


Dr John Breitner, Directeur
Dr Judes Poirier, Directeur associé
Dr. Pierre Étienne, Directeur associé
Dr. Sylvia Villeneuve, Chercheuse collaboratrice
Prof. Alan Evans, Chercheur collaborateur
Dr. Rick Hoge, Chercheur collaborateur
Prof. Gerhard Multhaup, Chercheur collaborateur
Dr. Mallar Chakravarty, Chercheur collaborateur
Dr. M. Natasha Rajah, Chercheuse collaboratrice
Dr. Pedro Rosa-Neto, Chercheur collaborateur
Dr. Pierre Bellec, Chercheur collaborateur (Université de Montréal)
Dr. Pierre Orban, Chercheur collaborateur (Université de Montréal)
Dr Christine Lucas-Tardif, Chercheuse collaboratrice (McGill University)
Dr Nathan Spreng, Chercheur collaborateur (McGill University)
Dr. Jeannie-Marie Leoutsakos, Chercheuse collaboratrice(Johns Hopkins)
Dr. Jason Brandt, Chercheur collaborateur (Johns Hopkins)


Tremblay-Mercier Jennifer, Coordonnatrice de recherche clinique


Cécile Madjar, Programmeur associé
Justin Kat, Programmeur associé


Marie-Elyse Lafaille-Magnan, Doctorante en neurologie et neurochirurgie
Angela Tam, Doctorante - Integrated Program in Neuroscience (co-supervisée par Dr. Bellec)
Pierre-François Meyer, Doctorant - Integrated Program in Neuroscience (co-supervisé par Dr. Villeneuve)


Publications récentes