Eric Latimer
Ph.D.

Eric Latimer
 

Bureau: 
E-3114, 3C, Pavillon Perry

6875 Boulevard LaSalle
Montréal, QC
H4H 1R3


(514) 761-6131 x2351

Fax: 
(514) 762-3049



Champs de recherche: 
Recherche psychosociale et des populations

Thème de recherche: 
Santé mentale et société


Directeur, Programme de recherche Santé mentale et société, Centre de recherche Douglas
Chercheur, Centre de recherche Douglas
Professeur titulaire, Département de psychiatrie, Université McGill
Membre associé, Département d'épidémiologie, biostatistiques et santé au travail, Université McGill



Politiques de santé mentale et évaluation économique


Les travaux de recherche du Dr Latimer concernent principalement les services, et à un moindre degré les médicaments, pour les personnes ayant des troubles mentaux graves, y compris les personnes itinérantes. Économiste de la santé de formation, son attention s’est tournée principalement dans deux directions. Premièrement, évaluer des pratiques fondées sur des données probantes au Québec et au Canada, avec une emphase sur les arbitrages économiques qui leur sont associées. Ensuite, ce faisant, d’utiliser les données probantes concernant ces pratiques, ainsi renforcées par des résultats locaux, pour soutenir leur introduction et leur développement à l’intérieur du réseau de la santé et des services sociaux, principalement au Québec.

Les pratiques auxquelles il s’est principalement intéressé depuis son arrivée au Douglas et à McGill en 1996 sont le suivi intensif en équipe (modèle Assertive Community Treatment ou ACT), le modèle de soutien à l’emploi IPS (Individual Placement and Support), le Logement d’abord (Housing First) avec appartements dispersés pour les personnes qui ont à la fois des problèmes de santé mentale et qui sont en situation d’itinérance, et le plus récemment, le modèle des forces pour le soutien d’intensité variable tel que développé à la School of Social Welfare au Kansas.

Le suivi intensif est un modèle d’intervention en équipe pour aider les personnes dont les maladies mentales sont les plus graves à s’intégrer à la communauté d’une façon aussi satisfaisante pour elles que possible. Dans une synthèse qui a souvent été citée, le Dr Latimer a aidé à clarifier les conditions sous lesquelles de tels programmes peuvent générer des économies aussi grandes que le coût du programme lui-même [1]. Avec plusieurs autres personnes, il a contribué à l’introduction du suivi intensif dans le Plan d’action en santé mentale 2005 – 2010, et par après à l’établissement du Centre national d’excellence en santé mentale (CNESM). Parmi ses mandats, le CNESM soutient le développement d’équipes de suivi intensif plus fidèles au modèle (plus efficaces) à travers la province.

On croit généralement que les personnes qui n’ont pas des difficultés fonctionnelles tout-à-fait assez importantes pour avoir besoin d’une équipe SI devraient être suivies par une équipe de soutien d’intensité variable (SIV). Parmi les différents modèles évalués dans la littérature scientifique pour structurer le travail des équipes SI, le modèle des forces est celui qui semble le plus prometteur [2] – quoiqu’il est encore beaucoup moins largement répandu que le modèle ACT. Avec une équipe incluant des co-chercheurs de l’Ontario, du Québec et de Terre-Neuve, le Dr Latimer a obtenu une subvention de 1,2 millions $ des IRSC (2014 – 2017) pour tester les hypothèses qu’une plus grande fidélité (une adhésion plus grande) au modèle des forces est associée à une plus grande qualité de vie pour les clients, et des coûts plus bas. Dans le cadre de cette subvention, des équipes SIV en Ontario et au Québec sont en train d’être formées de façon systématique au modèle des forces, pendant que des participants sont recrutés à l’étude. Des observations de l’implantation à chaque site sont en train d’être recueillies pour une synthèse subséquente, de façon à ce que des barrières et facilitateurs et à une implantation réussie puissent être identifiés.

Avec des collaborateurs du Québec ainsi que du Dartmouth Psychiatric Research Centre d’où provient le modèle IPS, le Dr Latimer a été le premier à publier les résultats d’une étude expérimentale sur l’IPS effectuée en dehors des États-Unis. Cette étude a confirmé que le modèle IPS fonctionne aussi dans des pays dont les systèmes de soutien au travail sont très différents de ceux que l’on retrouve aux États-Unis. Le Dr Latimer a participé à plusieurs présentations avec des conseillères en emploi du programme IPS de l’Institut Douglas, ce qui a contribué à l’adoption de plus en plus répandue de ce modèle au Québec et même, de plus en plus, en Europe francophone. Il a également aidé à clarifier les impacts économiques du modèle IPS [4, 5].

Depuis 2009, le Dr Latimer a également été le chercheur principal du site de Montréal, et l’économiste principal, du projet de recherche et de démonstration Chez Soi / At Home, qui a testé l’approche Logement d’abord au moyen de neuf études expérimentales simultanées dans 5 villes canadiennes. Cette approche consiste à loger directement des personnes itinérantes ayant des problèmes de santé mentale dans un logement permanent de leur choix, et les y soutenir par après aussi longtemps que nécessaire. Les résultats de cette étude de 110 millions $, financée par la Commission de la Santé mentale du Canada, ont convaincu le gouvernement fédéral de ré-allouer 65% du budget de son programme SPLI pour la lutte contre l’itinérance à travers le Canada, vers des programmes de type Logement d’abord. Ce type de programme est maintenant également mis de l’avant dans le Plan d'action interministériel en itinérance 2015-2020 du Québec. Les résultats économiques jusqu’à maintenant indiquent que les réductions de coûts d’autres services sont toujours moins grandes pour les participants à besoins élevés qu’à besoins modérés, mais qu’elles ne sont presque jamais assez grandes pour couvrir les coûts du programme lui-même [6-8].

1. Latimer, E., Economic Impacts of Assertive Community Treatment: A Review of The
Literature. Canadian Journal of Psychiatry, 1999. 44(5): p. 443-454.
2. Latimer, E. and D. Rabouin, Soutien d'intensité variable (SIV) et rétablissement: que nous
apprennent les études expérimentales et quasi-expérimentales? (Case management for moderate need clienteles: What can we learn from experimental and quasi-experimental studies?). Santé mentale au Québec, 2011. XXXVI(1): p. 13-34.
3. Latimer, E., et al., Generalisability of the individual placement and support model of supported employment: Results of a Canadian randomised controlled trial. British Journal of Psychiatry, 2006. 189: p. 65-73.
4. Latimer, E., Le soutien à l'emploi de type "placement et soutien individuels" pour les personnes atteintes de troubles mentaux graves: sa pertinence pour le Québec. Vol. MO-2008-01. 2008: AETMIS.
5. Latimer, E., Economic considerations associated with assertive community treatment and supported employment for people with severe mental illness. J Psychiatry Neurosci, 2005. 30(5): p. 355-9.
6. Latimer, E., et al., At Home/Chez Soi Project: Montréal Site Final Report. 2014, Mental Health Commission of Canada: Calgary, AB.
7. Stergiopoulos, V., et al., Effect of scattered-site housing using rent supplements and intensive case management on housing stability among homeless adults with mental illness: a randomized trial. JAMA, 2015. 313(9): p. 905-15.
8. Goering, P., et al., Rapport final du projet pancanadien Chez Soi. 2014, Commission de la santé mentale du Canada: Calgary (Alberta).


1. Stergiopoulos V, Hwang S, Gozdzik A, Nisenbaum R, Latimer E, Rabouin D, Adair C, Bourque J, Connelly J, Frankish J, Katz L, Mason K, Misir V, O’Brien K, Streiner D, Sareen J, Schütz C, Singer A, Vasiliadis HM, Goering P (2015), “Scattered-Site Housing First with Intensive Case Management for Homeless Adults with Mental Illness: 24 Month Outcomes of a Multi-Site Randomized Controlled Trial,” Journal of the American Medical Association 313(9): 909-915.

2. Latimer E, Gariepy G, Greenfield B (2014), “Cost-effectiveness of a rapid response team intervention for suicidal youths presenting at an emergency department” Can J of Psychiatry 56(6), 310 – 318.

3. Latimer E, Naidu A, Moodie E, Clark R, Malla A, Tamblyn R, Wynant W (2014), “Variation in long-term antipsychotic polypharmacy and high-dose prescribing across physicians and hospitals”, Psychiatric Services, 65 (10), 1210 – 1217.

4. Knapp M, Patel A, Curran C, Latimer E, Catty J, Becker T, Drake RE, Fioritti A, Kilian R, Lauber C, Rössler W, Tomov T, van Busschbach J, Comas-Herrera A, White S, Wiersma D, Burns T (2013), “Supported employment: Cost-effectiveness across six European sites”, World Psychiatry 12(1): 60-68.

5. Latimer E, Clark R, Malla A, Moodie E, Tamblyn R, Naidu A (2013), “Underprescribing of Clozapine and Unexplained Variation in Use across Hospitals and Regions in the Canadian Province of Québec”, Clinical Schizophrenia & Related Psychoses, April, 33-41..

6. Goering P, Streiner D, Adair C, Aubry T, Barker J, Distasio J, Hwang S, Komaroff J, Latimer E, Somers J, Zabkiewicz D (2011), "The At Home/Chez Soi trial protocol: A pragmatic, multi-site, randomized controlled trial of a Housing First intervention for homeless individuals with mental illness in five Canadian cities", BMJ Open 1; 1-18.

7. Latimer E, Bond G, Drake R (2011), “Economic approaches to improving access to evidence-based and recovery-oriented services for people with severe mental illness”, Canadian Journal of Psychiatry 56:9, 523 – 529.

8. Latimer E (2010). “An effective intervention delivered at sub-therapeutic dose becomes an ineffective intervention” (Editorial). British Journal of Psychiatry 196, 341-342.

9. Latimer E, Lecomte T, Becker D, Drake R, Duclos I, Piat M, Lahaie N, St-Pierre MS, Therrien C, Xie H (2006), “Generalisability of the individual placement and support model of supported employment: results of a Canadian randomised controlled trial”, British Journal of Psychiatry, 189:55-73.

10. Latimer E, Bush P, Becker D, Drake R, Bond GR (2004), “How much does supported employment cost for people with severe mental illness? An exploratory survey”, Psychiatric Services 55:4, 2004, 401-406.


Le Dr Latimer a obtenu un doctorat en économie de la santé de l’Université Carnegie Mellon à Pittsburgh, PA, en 1989. Il a été professeur adjoint en économie de la santé à l’École de santé publique de Harvard de 1989 à 1996. Pendant ce temps, il a effectué des travaux sur la composante correspondant aux coûts de fonctionnement des pratiques médicales pour la nouvelle échelle de paiement aux médecins développée à Harvard (Medicare Fee Schedule), ainsi que des comparaisons de l’utilisation des services médicaux entre le Canada et les États-Unis. Il a alors participé, avec Barbara Dickey, à des travaux concernant l’évaluation économique de programmes pour les personnes itinérantes à Boston.

En 1996 il s’est joint à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas et à l’Université McGill. De 1996 à 1998 il a été chercheur au Conseil d’Evaluation des Technologies de la Santé (maintenant Institut national d’Excellence en Santé et Services sociaux) – c’est là qu’il a produit un rapport influent sur la pertinence pour le Québec du modèle de suivi intensif ACT (Assertive Community Treatment) pour les personnes ayant des troubles mentaux graves.

Ses intérêts de recherche (décrits en détail dans une autre section) portent sur les services dans la communauté aux personnes qui ont des troubles mentaux graves, y compris les personnes itinérantes. Il a été consultant auprès du gouvernement du Québec de même qu’à des équipes de recherche en Europe et en Amérique du Nord. Il a été membre du conseil consultatif de l’Institut de recherche sur les services et les politiques de la santé des IRSC (2007 – 2010), membre du conseil de l’Association canadienne pour la recherche sur les services et les politiques de la santé (2004 – 2010) et son trésorier de 2006 à 2010. En 2007 – 2008 il était Visiting Scholar à la London School of Economics, au Center for the Economics of Mental Health de King’s College London, at au Personal and Social Services Resarch Unit de l’Université de Kent à Canterbury.

Il est présentement éditeur adjoint de la revue Healthcare Policy/Politiques de santé, et il enseigne l’évaluation économique de programmes de santé au Département d’épidémiologie, biostatistiques et santé au travail de l’Université McGill.


2015 Prix Montréal Centre-Ville, catégorie « Événement »
2015 Psychosocial Rehabilitation Canada/Réadaptation Psychosociale Canada, Pioneer Award, Recovery Research.
2012 – 2014 J. A. Bombardier Fellowship in the Quality of Mental Health Care
2001 – 2005 FRSQ Chercheur-boursier Senior
1999 – 2001 FRSQ Chercheur-boursier Junior II


Coordinateur de recherche: Christian Méthot
Statisticienne: Zhirong Cao
Analystes à temps partiel: Erika Braithwaite, Guido Powell
Assistante de recherche: Lesley Perlman


Publications récentes

McGill Logo

CIUSSS ouest montreal logo

 



  • Douglas Hospital
  • Dobell Pavillion
  • Brain imaging centre