Michael Meaney

Michael Meaney
 

Bureau: 
E-4139, Perry Pavilion

6875 Boulevard Lasalle
Montréal, QC
H4H 1R3


(514) 761-6131 x3938

Fax: 
(514) 762-3034

Champs de recherche: 
Neurosciences fondamentales / Recherche animale

Thème de recherche: 
Psychose et désordres neurodéveloppementaux


Ph.D., FRSC, C.Q., C.M.

Co-directeur scientifique, Centre Ludmer en neuroinformatique et santé mentale
Chercheur, Institut Douglas
Directeur, Programme Sackler en épigénetique et psychobiologie
Professeur James McGill, Départements de psychiatrie et de neurologie et neurochirurgie, Université McGill



Bases biologiques de la vulnérabilité à la psychopathologie


Les conditions environnementales pendant l’enfance influence le développement du cerveau. Michael Meaney et son équipe ont identifié des variations phénotypiques attribuables à la variation de la qualité des soins maternels, chez les rongeurs. Les soins maternels ont un impact direct sur les marques épigénétiques et l’expression des gènes impliqués dans les réponses neuronales et endocriniennes, face au stress et à l’apprentissage. Ces études ont été les premières à décrire l’influence de l’environnement social sur la structure et la fonction génomique.
Présentement, Michael Meaney et son équipe travaillent dans plusieurs domaines de recherche :
• Mécanismes moléculaires qui, grâce aux signaux environnementaux, altèrent les mécanismes épigénétiques et l’expression des gènes chez les rongeurs, utilisant l’analyse des génomes, incluant des techniques de séquençage à la fine pointe de la technologie.
• Effets des interactions gène X – environnement sur les mécanismes épigénétiques sur les humains, à l’aide de cohortes d’études longitudinales.
• Programmation épigénétique comme mécanisme pour la transmission transgénérationnelle de traits chez les humains et les modèles de rongeurs.
• Certaines expériences comme l’abus ou la négligence durant la petite enfant influencent les signaux épigénétiques et la fonction du génome, en relation avec la vulnérabilité et les désordres affectifs.


Yehuda R, Daskalakis NP, Lehrner A, Desarnaud F, Bader HN, Makotkine J, Flory JD, Bierer LM, Meaney MJ. (2014) Influences of maternal and paternal PTSD on epigenetic regulation of the glucocorticoid receptor gene in Holocaust survivor offspring. American Journal of Psychiatry.

Bagot RC, Zhang TY, Wen XL, Nguyen TTT, Nguyen BH, Diorio J, Wong TP, Meaney, MJ. (2012) Variations in postnatal maternal care and the epigenetic regulation of Grm1 expression and hippocampal function in the rat. Proceedings of the National Academy of Sciences 109 Suppl. 2:17200-17207.

Meaney MJ, Ferguson-Smith A. (2010) Epigenomic regulation of the neural transcriptome: The meaning of the marks. Nature Neuroscience 13:1313-1318.


Michael J. Meaney est un professeur James McGill en médecine à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas qui est affilié à l’Université McGill. Il est le directeur du projet MAVAN (Adversité Maternelle, Vulnérabilité et Développement Neurologique). Meaney Meaney s’est joint au Singapore Institute for Clinical Sciences en 2008, à titre de chercheur principal et chef du programme intégré en neurosciences. Il a fait ses études au Collège Loyola à Montréal, puis il a obtenu son doctorat de l’Université Concordia pour ensuite faire son stage postdoctoral en neurobiologie cellulaire et moléculaire au Rockefeller University. Son premier champ d’intérêt est l’influence des effets des expériences vécues pendant la petite enfance, sur l’expression des gènes et le développement, en tenant compte des variations des soins maternels. Ses études ont permis la découverte de nouveaux mécanismes épigénétiques en lien direct avec les expériences vécues au cours de la petite enfance. Les recherches de Meaney sont multidisciplinaires et comprennent des études sur le comportement et la physiologie, la biologie moléculaire et la génétique. Il est l’auteur de plus de 375 articles publiés dans divers journaux. Certains des diplômés du laboratoire de Meaney ont été nominés au sein de corps professoral d’institutions basées en Amérique du Nord, en Asie et en Europe, incluant : Columbia University, Queen’s University, University of California (à Berkley), University of British Columbia, University of Michigan, University of Pennsylvania, University of Toronto, INSERM (en France) et le RIKEN Institute (au Japon).


2016
Margolese National Brain Disorder Prize
http://douglas.research.mcgill.ca/fr/michael-meaney-recevra-le-margolese...

2014
Prix Wilder-Penfield
Le prix Wilder-Penfield est la plus haute distinction dans le domaine de la recherche biomédicale au Québec. Le prix Wilder-Penfield est l’un des onze Prix du Québec décernés annuellement par le gouvernement du Québec. Il couronne l'ensemble de la carrière d'un scientifique dont l'objet de recherche appartient au domaine biomédical.
Prix Klaus J. Jacobs 2014 de la recherche
Le Prix Klaus J. Jacobs de la recherche a été remis à Michael Meany en témoignage de sa recherche de pointe sur les mécanismes biologiques voulant que le comportement parental affecte le développement du cerveau et les fonctions cérébrales tout au long de la vie. Le Prix Klaus J. Jacobs est l'une des deux récompenses internationales remises chaque année depuis 2009 pour récompenser un travail scientifique ayant une pertinence sociale exceptionnelle pour le développement des enfants et des jeunes. La Fondation Jacobs attache une grande importance à la mise en pratique des découvertes scientifiques issues de la recherche interdisciplinaire. Le prix est accompagné d’une bourse d’un million de francs suisses (1 M$ US).

2012
Membre de l'Ordre du Canada
Le titre de membre de l'Ordre du Canada reconnaît une vie vouée au service d’une communauté, d’un groupe ou d’un champ d’activité.
Prix international en plasticité neuronale de la Fondation IPSEN
Le prix en plasticité neuronale de la Fondation IPSEN est remis aux chercheurs qui ont contribué de façon remarquable au domaine de la plasticité neuronale : développement, synaptogénèse, vieillissement, régénération, greffes.

2009
Scientifique de l'année
L’équipe de l’émission Les années lumière décerne le titre de Scientifique de l’année 2009 de Radio-Canada à Michael Meaney et Gustavo Turecki, pour leur découverte des effets épigénétiques de la maltraitance infantile sur le cerveau humain.

2007
Scientifique le plus souvent cité dans le domaine de la neuroscience
Il est reconnu par l'Institute for Scientific Information comme le « scientifique le plus souvent cité » dans le domaine de la neuroscience.
Membre de la Société Royale du Canada (SRC)
La Société royale du Canada (SRC) est le principal organisme regroupant d’éminents scientifiques, chercheurs et gens de lettres au Canada. Considérée comme l’académie nationale du Canada, la SRC a pour objectif premier de promouvoir l’acquisition du savoir et la recherche en arts et en sciences.
Chevalier de l'Ordre national du Québec
L'Ordre national du Québec est la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec.

2006
Prix Klerman
Le prix Klerman est décerné par la Depression and Bipolar Support Alliance (DBSA) aux innovateurs dans la recherche en santé mentale.
Président chercheur-boursier par l'Université de la Californie
Il est honoré comme Président chercheur-boursier par l'Université de la Californie à San Francisco.

2002
NARSAD Distinguished Investigator Award
Il reçoit ce prix prestigieux en reconnaissance de ses contributions à la recherche sur le stress.

2001
Chaire James McGill
La Chaire James McGill est octroyée par McGill pour appuyer et faire avancer les travaux d'universitaires de haut calibre dans les secteurs clé de la recherche à McGill.

2000
Prix Patricia R. Barchas
Il reçoit le Prix Patricia R. Barchas de l'American Psychosomatic Society en reconnaissance de l'importance des recherches poussées qu'il effectue en sociophysiologie.

1997
Bourse de scientifique chevronné des IRSC
Cette bourse des IRSC reconnaît ses contributions à la recherche sur le stress.


Josie Diorio
Anita Thambirajah
Carine Parent
Dara Shahrokh
Huy-Binh Nguyen
Joseph W. Foley
Kieran O’Donnell
Naghmeh Rastegar
Rachel Massicotte
Tie Yuan Zhang
Sabine Dhir
Eva Unternaehrer
Shantala Hari Dass
Thi Thu Thao Nguyen
Richard Ryan
Lawrence Chen
Xianglan Wen
Philippe Jolivet
Nicolas Brossard
Nicholas O'Toole
Hélène Gaudreau
Étienne Léger
Valérie Aubut
Érika Piercy
Camille Gagnon-Trudeau
Camille Carpentier-Laberge


Publications récentes